Hygiène
et
sécurité

04/10/2017

Hygiène et désinfection dans le cabinet dentaire

Comment préparer le cabinet dentaire pour le rendre plus sûr

Dans un cabinet dentaire, le nettoyage et la désinfection des pièces, des zones d’intervention et des équipements, est un protocole fondamental pour garantir la sécurité des opérateurs et des patients. Le risque biologique provient en effet de la présence de divers microorganismes, tels que des bactéries, cellules, virus, qui peuvent contaminer l’air, l’eau et les surfaces de travail. Agir sur ces éléments signifie lutter contre leur charge bactérienne en prévenant le risque d’infections.

Un nettoyage correct doit être effectué par le médecin et par les opérateurs auxiliaires au moyen de solutions désinfectantes et détergentes adaptées, et doit concerner :

La désinfection des surfaces et de la zone opérationnelle du cabinet dentaire

La désinfection de ces surfaces d’intervention, qui sont donc plus sujettes à contamination biologique, doit être effectuée après chaque rendez-vous. Ceci est dû en particulier à la diffusion de microparticules capables de véhiculer des agents infectieux par les instruments qui tournent à vitesse élevée et par les pulvérisateurs air-eau. Toutes les zones pouvant être atteintes par des éclaboussures (de sang ou de salive) et des aérosols doivent donc être recouvertes d’un film transparent (polyéthylène) de manière à réduire les risques de contamination environnementale. Après chaque patient traité, les films de protection devront être remplacés et les surfaces nettoyées et désinfectées.

L’utilisation combinée des aspirateurs à haute vitesse et de la digue en caoutchouc (lorsque c’est possible) permet de réduire la contamination environnementale causée par la formation d’aérosols ou par les éclaboussures de sang ou de salive. Pour éviter de contaminer les tiroirs et les surfaces au cours des interventions à la recherche des instruments nécessaires, il est opportun de préparer tout ce dont on aura besoin avant le début de chaque rendez-vous.

La désinfection des équipements du cabinet dentaire

De manière similaire à ce qui est dit plus haut, il est nécessaire de procéder à la désinfection des équipements qui ne sont ni stérilisables ni remplaçables, en utilisant un désinfectant à base d’alcool (en solution ou par pulvérisation) et en respectant la procédure « mouiller et sécher » (mouiller avec un chiffon jetable imbibé, attendre, puis sécher avec un chiffon jetable lui aussi).

La désinfection devra concerner :

  • l’appui-tête du fauteuil
  • le clavier de commande de l’unité dentaire
  • les poignées de la lampe de l’unité dentaire
  • les interrupteurs de la lampe de l’unité dentaire
  • les commandes de l’équipement de radiologie

Dans ce cas aussi, lorsque c’est possible, il est recommandé de recouvrir les équipements d’un film transparent, en le changeant et en effectuant la désinfection après chaque patient.

La désinfection de l'unité dentaire et du système hydrique

L’unité dentaire et son système hydrique doivent être soumis à quelques opérations destinées à réduire la charge bactérienne. La fréquence d’exécution de ces opérations est variable, en fonction du degré effectif d’utilisation. Les pratiques permettant de réduire la charge bactérienne liée à l’utilisation de l’unité dentaire et de son système hydrique sont les suivantes :

  • en l’absence de systèmes internes de désinfection du système hydrique, faire tourner à vide la turbine pendant au moins 20 secondes « entre un patient et un autre » de manière à évacuer l’eau potentiellement contaminée ;
  • utiliser des composants à usage intrabuccal à usage unique ou stérilisables en autoclave ;
  • effectuer au début de la journée de travail une vidange complète de l’eau interne, parce que, lors des interruptions prolongées du travail, les canalisations hydrauliques internes peuvent permettre le développement de flore microbienne indésirable ;
  • remplacer les tuyaux aspirateurs, les embouts aspirateurs et le crachoir.

La désinfection des pièces du cabinet dentaire

Elle doit être réalisée tous les jours avec des détergents spécifiques, tels que des produits bactéricides, fongicides, virucides ou mycobactéricides. Lors du passage d’un patient à l’autre, il faut assurer l’aération de la pièce, l’élimination des déchets sanitaires et le nettoyage des sols. Pour rendre l’action plus rapide, il est possible d’utiliser des désinfectants en pulvérisateur qui permettent d’atteindre même les surfaces les plus difficiles d’accès. Périodiquement, il faut procéder à un nettoyage complet de la pièce, en déplaçant les meubles et autres éléments d’ameublement et en répartissant le produit désinfectant partout de manière homogène.

Le choix du type de désinfectant à employer pour rendre sûr le cabinet dentaire dépend de l’usage pour lequel il est utilisé. On trouve dans le commerce des désinfectants par immersion, en solution ou en pulvérisateur pour les surfaces. En fonction du choix du désinfectant ou de l’utilisation combinée de plusieurs solutions, il est possible de garantir un environnement sain et sûr pour ses patients.

Catégories

Top

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" then you are consenting to this. more information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close