Une vie chez
Euronda

Agostino, une vie chez Euronda

43 ans et une longue passion

« J’ai été engagé quand je venais à peine d’avoir 14 ans et aujourd’hui je suis encore ici ». Ces mots appartiennent à Agostino, employé historique et figure légendaire d’Euronda, avec plus de 43 ans de carrière à son actif et encore beaucoup d’envie de faire.

Engagé en 1977 par Gino Montagnani, le fondateur historique de l’entreprise, Agostino a passé toute sa vie professionnelle chez Euronda, témoin et partie active de tous les changements, les transformations, les défis et les succès de celle qu’il considère à tous les effets comme sa maison et sa famille. Aujourd’hui, Agostino est une figure clé. Connu et estimé, il est une référence pour l’entreprise et pour les employés, tant du point de vue humain qu’au niveau professionnel, dans son rôle de Responsable magasin et logistique.

Rien de surprenant alors qu’Agostino ait fait partie de l’équipe désignée par la direction pour localiser le bon endroit et participer à la création d’une nouvelle grande maison pour Euronda. Une tâche qui en 2018 a porté à l’inauguration du nouveau siège social ultra moderne, une grande fierté pour Agostino, qui, précisément au cours des célébrations, a été récompensé pour les efforts dédiés à ce projet et pendant toute sa carrière.

Des débuts au nouveau siège

« En ‘77 – explique Agostino – Euronda occupait un petit hangar partagé avec une autre entreprise à Montecchio Precalcino. Nos produits comprenaient des négatoscopes, compresseurs, plateaux, mais surtout des pompes à salive que nous produisions, mais dont le capuchon était appliqué manuellement par les familles du village ».
Ça fonctionnait comme ça : deux fois par semaine, les femmes livraient les produits montés et retiraient ceux à monter. Un va-et-vient continu qui unissait le village et l’entreprise, et encore aujourd’hui Euronda conserve ce lien indissoluble avec son territoire d’origine.
À l’époque, Agostino s’occupait des expéditions. « L’objectif était de s’agrandir, d’augmenter l’offre de produits, nous travaillions dur pour avoir un hangar rien que pour nous ».

Moins de 10 ans plus tard, Euronda s’étend et Agostino continue à s’occuper du magasin qui occupe cependant à présent une surface de 400 m2. Le nombre des expéditions a augmenté. Les premiers ordinateurs débarquent, les rayonnages sont codifiés, mais ce sont toujours les personnes qui font la différence.

Avec l’arrivée du nouveau siège, le magasin croît encore. À présent, les personnes qui y travaillent, entre réception, logistique et expédition, sont au nombre de 16. Deux magasins automatiques verticaux sont réalisés. Et Agostino est présent. Après 43 ans passés chez Euronda, il veut encore donner le maximum en termes de gestion et d’optimisation. Certes il y aurait bien la pension qui l’attend… « Qu’elle attende toujours » – dit-il – « Ma vie est ici ».

Mon magasin aujourd’hui

« Entrer dans le nouveau siège a été la réalisation d’un rêve pour moi ! » – Agostino se laisse aller – « Euronda m’a donné beaucoup, mais sans fausse modestie, je peux dire d’avoir donné beaucoup moi aussi à l’entreprise. Aujourd’hui inaugurer le nouveau siège, eh bien, je le vis aussi un peu comme la réalisation d’un de mes objectifs ».

« La route a été longue » admet-il. Et c’est avec fierté qu’il parle de son magasin, de toutes interventions faites, des améliorations mises en place pour en faire ce qu’il est aujourd’hui.

Efficacité et sécurité, les deux mots clé. La sécurité occupe la première place. Le respect des normes, les protocoles et la formation sont fondamentaux, mais en plus des structures et des machines, les flux ont également été revus pour créer des espaces différenciés et des couloirs de travail, en mesure de permettre de travailler bien et en toute sécurité. Et puis, il y a l’autre face de la médaille : l’efficacité. L’objectif a été d’optimiser toutes les procédures, d’annuler les erreurs et de diminuer les délais. Et poursuit-il :

« Nous avons beaucoup travaillé sur ces aspects, mais pour moi, il a toujours été essentiel aussi de savoir créer un lieu de travail harmonieux, où la relation humaine occupe la première place. Faire groupe, donner satisfaction aux jeunes… Ce sont les personnes qui font fonctionner les choses et c’est sur elles qu’il faut se concentrer pour créer une ambiance sereine et de collaboration ».

« En général, nous pouvons encore faire beaucoup. S’améliorer est toujours possible, nous nous développons rapidement et donc nous aussi, nous devons courir, suivre le rythme et – lorsque cela est possible – anticiper ».

Euronda est ma maison

« J’ai eu de la chance », explique Agostino. « J’ai eu 3 familles, la mienne mais aussi la famille Montagnani et la famille Basso. Gino Montagnani d’abord, et aujourd’hui Paola Montagnani et Renato Basso ne représentent pas seulement la direction, ce sont aussi des personnes chères, avec lesquelles je peux me confronter librement tous les jours ».

Un lien avec Euronda et avec les personnes qui en font partie vraiment profond, tant au niveau professionnel que humain.

« Cela ne dépend pas seulement de moi, de mon histoire – explique Agostino. « Malgré les dimensions atteintes, chez Euronda, on perçoit encore aujourd’hui une forte ouverture, la possibilité d’être écouté et pris en considération à tous les niveaux. Les propriétaires parlent avec tout le monde, les écoutent tous, et ceci est un point fort indiscutable.

Voir l’entreprise se développer, la soutenir dans les moments de transition, lors des grands défis, faire sa part pour l’améliorer et réaliser ce qu’elle est aujourd’hui : voici l’histoire et la vie d’Agostino, qui conclut avec ces mots :

« Je le dis clairement : j’adore cette entreprise. Chez Euronda, ils m’ont accueilli et soutenu, toujours. J’étais encore un jeune homme quand je suis entré dans cette entreprise, un jeune homme auquel il a été donné l’opportunité de grandir et de se réaliser. Aujourd’hui, en franchissant l’entrée du nouveau siège, je peux revivre tout le chemin parcouru et même y reconnaître ma contribution. Ceci est le principal motif de ma fierté et de ma reconnaissance ».
Et nous, nous pouvons dire : merci, Agostino !

Mais nous remercions aussi énormément tous ceux qui ont travaillé et travaillent tous les jours chez Euronda, ceux qui, après 40 ans de carrière, ont pris leur retraite et ceux qui le feront bientôt. S’il est vrai qu’Agostino est le recordman en matière d’ancienneté en entreprise chez Euronda, il ne faut pas oublier Mariangela, Francesco et Paolo qui, avec d’autres, sont récemment partis à la retraite après 40 ans de loyaux services. Toutes ces personnes, de par leur engagement, ont permis à Euronda d’être ce qu’elle est. Merci.

06/12/2019

Étiquettes

Catégories

Top

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" then you are consenting to this. more information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close